Un seul Esprit. Une diversité de familles.

2016-08-29

Mme Brigitte Bédard et son mari M. Hugues Pelletier.C'est samedi dernier, 27 août, que s'est tenu le colloque « À la découverte de l'esprit de famille véritable » à la Cathédrale Marie-Reine-du-Monde de Montréal. C'était le deuxième colloque du genre organisé par l'Association pour la béatification de l'Impératrice Zita d'Autriche-Hongrie ; l'an dernier, les diverses conférences avaient mené l'auditoire « À la découverte de l'amour véritable ».


Témoignages et essais philosophiques se sont côtoyés tout au long de la journée. Le professeur Thomas De Koninck, titulaire de la faculté de philosophie à l'Université Laval de Québec, était l'invité d'honneur. Il a su partager ses vues sur l'importance primordiale de la tendresse, de l'écoute et de l'affection dans l'éducation des enfants, mais d'abord et avant tout dans la vie de chaque personne.

La journée a commencé avec le témoignage de Brigitte Bédard et Hugues Pelletier. Mariés depuis 10 ans, le couple a raconté son cheminement en tant que « famille renouvelée » de six enfants (deux à lui, deux à elle, deux à eux) à commencer par leur démarche de nullité de mariage vécue comme une véritable « thérapie », puis par une reconversion en profondeur de leur conjugalité.

Mathis, 16 ans, a témoigné de sa conversion en pleine soirée d'adoration eucharistique, puis sur un lit d'hôpital, alors qu'il avait les deux mains plâtrées suite à une bagarre à l'école... Un couple français, Claire et François Marais, au Québec depuis plus de 10 ans, a raconté comment il a réussi - grâce au concours de Saint-Joseph et de saint frère André ! - à se délivrer d'une famille dysfonctionnelle et à bâtir, avec leurs six enfants, une librairie catholique hors du commun en sol québécois.

Richard Synnott, philosophe, a conquis l'auditoire avec ses thèses sur l'obéissance dans l'éducation, toutes inspirées de la Parole de Dieu et de l'exhortation apostolique Amoris Laetitia du pape François, publiée en mars dernier.

Enfin, Benoît Bleau, père de famille vivement impliqué au Centre étudiant Benoît-Lacroix, a livré un témoignage plein d'émotions sur les difficultés et les grâces du mariage quand l'un des deux n'adhère pas à la même foi.

Mgr Alain Faubert, évêque auxiliaire de Montréal - et nouvellement nommé vicaire général avec Mgr Thomas Dowd - a été présent toute la journée et s'est rendu disponible à tous. Il a conclu la journée avec une brève allocution sur l'importance de mettre la famille au centre de la pastorale en église.

Ce deuxième colloque sur la famille est une initiative de l'Association pour la béatification de l'Impératrice Zita d'Autriche-Hongrie, dont la mission est de faire connaître la vie de cette mère de famille, exilée de son empire dans une extrême pauvreté, trahie et menacée de mort. Veuve à 30 ans, avec huit enfants, Zita s'est réfugiée au Québec et a été accueillie par la communauté des Sœurs de Sainte-Jeanne-d'Arc de 1940 à 1950. Sa cause en béatification est ouverte. Son époux, l'Empereur Charles d'Autriche, a été béatifié par Jean-Paul II en 2004.

L'Association prie pour la béatification de l'Impératrice Zita et demande, par son intercession, la sanctification des couples et des familles.   

Pour plus d'info sur l'Association

Revenir

Commentaires

*
*
Veuillez calculer 8 plus 6.*