Soirée-hommage à Benoît Lacroix

2016-08-10

La comédienne Sophie Faucher. (Présence/François Gloutnay)(Présence-info) C'est le 16 mai, alors qu'elle pénétrait dans le bureau du dominicain Benoît Lacroix pour la toute première fois depuis son décès, que la comédienne Sophie Faucher avait lancé l'idée d'organiser une soirée en hommage à son grand ami, décédé le 2 mars 2016.


«Le 8 septembre, jour de l'anniversaire de Benoît, les comédiens Danièle Panneton, Françoise Faucher, Jean-François Casabonne, qui ne le sait pas encore, et moi-même ferons une soirée de lecture des textes de Benoît Lacroix», avait-elle déclaré solonellement aux quelques personnes présentes qui examinaient avec attention les documents et les objets demeurés intacts sur la table de travail du dominicain. Benoît Lacroix avait fêté son 100e anniversaire huit mois plus tôt, le 8 septembre 2015.

Le projet de Sophie Faucher prend forme, a annoncé hier la Fondation du Collège universitaire dominicain.

Le jeudi 8 septembre, dans l'église du couvent Saint-Albert-le-Grand, Sophie et sa mère, Françoise Faucher, rendront hommage à Benoît Lacroix. «La formule sera une lecture publique de quelques extraits des réflexions de ce grand humaniste, le soir de ce qui aurait été son 101e anniversaire s'il n'était pas décédé en mars dernier», annonce-t-on.

Danièle Panneton, Jean-François Casabonne - il a accepté, bien sûr -, Gary Boudreault, Manon Arsenault, Luc Gouin ainsi que Caroline Bleau (soprano) et Benoit Sarrazin (pianiste) interviendront durant cet événement. «Ce sera une soirée toute spéciale, à représentation unique, pour évoquer en douceur et en poésie cet homme d'exception.»

Selon la comédienne Françoise Faucher, «toute personne qui a eu la chance de rencontrer Benoît Lacroix sait à quel point il était lumineux, accueillant, inspirant. Son départ nous a profondément attristées. Passer sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine devant son bureau, désormais éteint, nous pince toujours le cœur».

Déjà, 200 billets, au coût de 20 $, sont mis en vente par la Fondation du Collège universitaire dominicain. Les fonds recueillis le 8 septembre seront utilisés pour la création d'une chaire universitaire Benoit-Lacroix, centrée sur les liens entre la religion et la culture. Une somme de 50 000 $ est nécessaire pour que soit lancée cette chaire en 2017, explique Jean-Philippe Rheault, directeur du développement à la Fondation du Collège universitaire dominicain.

Revenir

Commentaires

*
*
Quelle est la somme de 6 et 6?*