Pour un style "ouvert et créatif" de communication

2017-01-24

Pape François (Photo : Wikipédia)(Communications et Société) Le message du Pape François pour la prochaine journée mondiale des communications sociales (28 mai 2017) a été publié ce mardi 24 janvier, comme le veut la tradition, jour de la fête de Saint François de Sales, patron des journalistes.


Le pape François a placé l'édition 2017 de cette journée sous le signe de l'espérance. Aux yeux du pape, notre système médiatique fait face à deux périls : d'abord, «l'anesthésie des consciences»; ensuite «l'abandon au désespoir».

 Certains journalistes et commentateurs, confortablement installés dans les grandes villes - donc loin de la pauvreté et des zones de conflit - ne portent pas suffisamment attention aux drames vécus par des millions d'êtres humains, à l'autre bout de la planète. Ce faisant, ils se cantonnent dans le confort et l'indifférence. Certains médias pèchent plutôt par l'excès contraire : dénués de scrupules, ils exploitent et mettent en scène la violence et la misère, transformant celles-ci en un spectacle grotesque. Ce faisant, ils contribuent au cynisme ambiant, de même qu'au climat de peur et de méfiance qui prévaut à notre époque.

Le pape François invite donc les médias à raconter l'histoire du monde et de notre époque dans l'optique de la Bonne Nouvelle, en ne perdant jamais de vue la confiance, l'espérance et «l'horizon du Royaume». Un autre monde est possible, dit le pape. Les médias peuvent y contribuer, en braquant les projecteurs sur les signes d'espoir qui se profilent sous nos yeux, même dans les circonstances les plus défavorables.

Lire le messe intégral ici


Revenir

Commentaires



Commentaire de Eliette Brunet | 2017-02-01

Notre Pape est vraiment un bon Pasteur pour le monde entier. Je souhaite que son message soit publié dans tous les médias possibles.

Merci de nous l'avoir fait connaître l'infolettre.

*
*
Quelle est la somme de 4 et 9?*